morceaux choisis #octobre 2015

Ce qui m’a mise de bonne humeur, ce qui m’a enthousiasmée, interpellée, mobilisée, ce qui m’a fait danser ou que j’ai dévoré ce mois d’octobre, c’est ici, en 10 liens :

1/ un podcast : c’est court mais efficace, écoutez les 5 minutes de la feel good chronique de  XDLP. Comment ?! Vous ne connaissez pas Xavier de la Porte ? Le virtuose du décryptage sociétal, connu surtout pour ses précédentes émissions sur le numérique, nous offre aujourd’hui une réjouissante chronique hebdomadaire sur France Culture. Si toutefois vous n’êtes pas trop podcast, vous pouvez tout simplement lire sa chronique, sur la même page.

2/ un site : vous n’avez pas encore fait vos roses aux pommes ? Moi non plus… Mais impossible d’échapper à cette  vidéo qui circule sur tous les réseaux. Je l’ai découverte sur Tip hero, un site un peu fourre-tout de trucs et astuces  en tout genre : cuisine, maison, beauté. Les vidéos sont moches mais il y a des idées à retenir.

3/ un restaurant :  Si l’envie vous prend de faire un tour dans la baie de somme, réservez une table à L’anecdote, dernière adresse d’Alexandre Gauthier. Comme pour son exceptionnelle Grenouillère, le cadre a une fois encore été pensé par l’architecte Patrick Bouchain. L’idée du chef est de réaliser des plats « vintage » issus de la carte de son père de 1979, comme le steak au poivre, les écrevisses à la nage ou les divines crêpes suzettes.

IMG_9585

4/ un livre : Le charme discret de l’intestin de Giulia Enders est une vulgarisation des dernières études sur l’intestin, l’estomac, la digestion… avec un ton jovial et décomplexé qui fait du bien pour ce genre de sujet. Je vous avais déjà recommandé l’année dernière le documentaire sur Le ventre, notre deuxième cerveau, que ce livre complète à merveille.

5/ un documentaire : si vous êtes prêts à vous faire du mal et à le supporter, Sucre, le doux mensonge, diffusé fin septembre sur Arte fera plus que l’affaire. Il dévoile les rouages de l’industrie sucrière, le problème de santé publique qu’il en découle et des recours possibles. La comparaison la plus saisissante toute au long de ce document est celle avec le tabac (et ses industriels). Le combat des médecins contre le tabac dans les années 70 ressemble à s’y méprendre à celui contre le sucre d’aujourd’hui…

 

6/ une musique : ce morceau du Ramsey Lewis Trio me met en joie à chaque fois que je l’écoute. Je l’ai découvert dans le dernier film de Woody Allen L’homme irrationnel.

 

7/ un compte instagram à suivre : avec mon obsession pour le pain fait maison, celui qui m’a le plus inspiré ce mois-ci c’est le compte de Tara Jensen, artiste qui tient une boulangerie communautaire en Caroline du Nord. Sous le nom de Bakerhandson peut suivre ses fournées de pains, pizzas et pies. Elle a un don pour la mise en scène et la décoration avec ses magnifiques pochoirs.

tumblr_nsofbkJTmq1qddin7o3_540

8/ une idée : le compostage collectif. Pourquoi ? Parce que c’est une aberration de traiter nos déchets végétaux avec le reste de nos déchets, alors qu’ils peuvent produire une terre fertile. Les trier c’est réduire notre empreinte écologique. En attendant que nos mairies proposent le tri des végétaux comme en Angleterre ou en Allemagne, on peut faire son propre compost, même en ville : soit individuellement, soit en l’initiant dans son immeuble, soit en les apportant à un jardin partagé près de chez vous. L’association Colibri donne des pistes en la matière.

9/ une info : de la viande classée cancérogène par l’agence cancer de l‘OMS. OK mais ça, on s’en doutait un peu (parmi plein d’autres dégâts causés par la consommation de viande). En revanche, c’est l’occasion d’introduire une nuance importante : c’est la viande transformée, donc la charcuterie, qui est trône dans le groupe 1, catégoriquement cancérogène, à côté du tabac et de l’amiante. La viande rouge, quant-à-elle, ne siège que dans le groupe 2, bénéficiant du « probablement » cancérogène. Et c’est surtout l’occasion d’apprendre la différence entre cancérogène et cancérigène : le premier qualifie un produit qui favorise l’apparition d’un cancer, alors que le second désigne ce qui en favorise le développement.

10/ un blog de food : Mina Stone est une chef américaine d’origine grecque qui a publié son premier livre cet été Cooking For Artists. Son blog est un mélange de recettes, histoires, humeurs qui relatent sa vie de chef. J’adore cette cuisine d’inspiration grecque, son sens de l’humour et ses collaborations avec des artistes comme Urs Fisher.