la jolie vaisselle de Gien

Slide4

Photos prises sur le salon Maison et Objet, avec à droite la collection Filets.

Dans les vide-greniers ou brocantes, j’adore chiner de la vaisselle ancienne. Le plus souvent, je me retiens un peu (c’est l’influence Marie Kondo et Zéro déchet qui prônent le strict minimum, GROS paradoxe de ma vie). Quand j’ai découvert la vaisselle de Gien à la Trésorerie (mon article sur cette  boutique ici), ça m’a tapé dans l’oeil. Intemporel et indémodable (et pas ébréché). J’ai retrouvé la faïencerie sur le salon Maison et Objet en Janvier dernier, avec un très beau (et grand) stand.

La manufacture de Gien a été crée en 1821 par un anglais, Thomas Hall. Elle est idéalement située dans le val de Loire sur un site riche en matières premières (argile, kaolin etc…) et facile à approvisionner en bois (pour les cuissons). Elle a connu des très hauts (fin 19ème-début 20ème) et des très bas. A la grande époque, elle créait des services personnalisés pour les grandes familles. Aujourd’hui, dans la lignée de cette tradition, on peut faire personnaliser ses assiettes avec ses initiales par exemple. So chic.

Slide7

Collection Filets 

Je trouve l’idée de faire perdurer et développer ce savoir faire français et le mettre au goût du jour géniale.  J’adore particulièrement leur packaging : des boîte en bois rondes à l’effigie de la manufacture, visitez leur site pour les découvrir.

Mes collections favorites sont : les « Filets », les « Tulipes » , les « Pont au choux » et les « Rouen 37 ».

Slide3

à droite collection Tulipes et boîtes en bois

Manufacture de Gien, voir leur points de vente et leur boutique en ligne ici