Monday Jacob bouquet

par alice roca

 

sèneçon2

Une grande et belle fleur des champs, de plus d’un mètre de haut, en ce moment partout au bord des routes : le séneçon de Jacob. Dans mon vase particulièrement haut lui aussi, chiné la semaine dernière pour 3 euros dans une brocante.

L’histoire c’est qu’hier, le bouquet se fanant et déposant un nuage d’akènes* dans ma cuisine, je l’ai entreposé dehors. Le vent soufflant si fort, mon vase si haut s’est brisé.  Ce n’était pas moi le témoin de la scène, j’ai donc eu vent de cette nouvelle, et j’en ai été fort triste. Or, je ne suis pas encore capable de monter un vase de cette hauteur (je fais un peu de poterie), et je n’ai même pas de four adapté.

Hier soir j’ai pensé à la possibilité de le recoller, et ce matin à la première heure, alors que la poubelle était dehors prête à être emporté par les éboueurs, j’ai récupéré les deux morceaux cassés. Certes il y aura un petit trou, des cicatrices de cet accident, mais je crois qu’il fera encore bon usage. Et cela me ravit.

sèneçon3

les akènes : vous voyez quand on souffle sur un pissenlit après sa floraison lorsqu’il forme cette boule aérienne ? ce sont les akènes, les fruits donc.