le Irving Penn des cuisines

par alice roca

penn1
Nature morte à la pastèque, photographie d’Irving Penn, New York, 1948

Une des expos phares de cette rentrée est bien celle d’Irving Penn au Grand Palais. Je ne l’ai pas encore vue mais je voulais montrer ses natures mortes culinaires. J’ai cru comprendre que seulement quelques unes y sont présentes…
Ce grand photographe américain (1917-2009) a beaucoup travaillé pour le Vogue américain et ce, notamment, en réalisant des natures mortes. Véritables tableaux, on peut deviner des références picturales fortes venant des grands maîtres de la peinture ancienne.
Il les compose tout en sobriété (fonds blancs ou gris pâles), en déstructurant une recette comme celle de la vinaigrette ou en emprisonnant les ingrédients dans des blocs de glaces telles des totems.
Pour les découvrir toutes, voilà un beau cadeau (85euros…) : le livre « Still life » se trouve encore en version américaine et vous pouvez le commander à votre libraire.

penn9
Ingrédients à salade, photographie d’Irving Penn, New York, 1947

penn8

Irving Penn au Grand Palais à Paris jusqu’au 29 Janvier 2018.